Archives mensuelles : janvier 2016

Bonne nouvelle ! Notre label est renouvelé !

Nous étions dans de grandes incertitudes par rapport au renouvellement du label « Conservatoire à Rayonnement Départemental » pour Ville d’Avray. Eh bien, voilà, c’est reparti pour 7 ans !

Espérons que le rapprochement avec le Conservatoire de Chaville nous permette d’être à la hauteur de ce label, en attendant que des locaux dignes et aux normes de l’accueil du public soient, enfin, mis à la disposition du Conservatoire.

Extrait du Bulletin Officiel d'octobre 2015 du Ministère de la culture et de la communication

Extrait du Bulletin Officiel d’octobre 2015 du Ministère de la culture et de la communication

Que signifie avoir le label CRD ?

Voici un extrait du l’arrêté du 15 décembre 2006 qui l’explique :

 » Sont classés conservatoires à rayonnement départemental les établissements qui réunissent les conditions suivantes :
– assurer, dans l’aire de rayonnement départemental, les missions prévues aux articles 2 et 3. A ce titre, ils ont vocation à mettre en place, dans le cadre de projets pédagogiques et artistiques ouverts aux publics du département et dans les domaines du répertoire et de la création, des résidences d’artistes, des ensembles instrumentaux et des orchestres, des ensembles vocaux, des chorales, des pratiques chorégraphiques et théâtrales ;

– outre les missions des conservatoires prévues à l’article 4, dispenser ou garantir l’enseignement d’au moins deux spécialités, dans les deux premiers cycles du cursus et le troisième cycle de formation des amateurs ;

– assurer ou garantir le cycle d’enseignement professionnel initial, lorsque la spécialité musique ou la spécialité danse est retenue. Pour l’art dramatique, la mise en place du cycle d’enseignement professionnel initial est facultative ;

– constituer un lieu de ressource pour les plans départementaux et régionaux de formation continue des enseignants.

1° – Lorsque les établissements ont choisi la musique comme l’une des deux spécialités, ils :

– assurent l’enseignement des instruments de l’orchestre symphonique et assurent ou garantissent les pratiques collectives instrumentales ;
– possèdent un département des instruments polyphoniques, en cohérence avec le développement des pratiques collectives prévues dans le projet d’établissement ;
– possèdent un département de l’enseignement des pratiques vocales comprenant un cursus de voix pour les enfants ;
– possèdent au moins un département au choix dans la liste suivante : jazz et musiques actuelles amplifiées, musiques traditionnelles, musique ancienne, composition incluant l’électroacoustique et l’informatique musicale ;
– offrent un cycle d’enseignement professionnel initial dont les disciplines sont déterminées dans le projet d’établissement, en cohérence avec le plan régional de développement des formations professionnelles ;
– participent à la mise en place des classes à horaires aménagés.

2°) Lorsque les établissements ont choisi la danse comme l’une des deux spécialités, ils :
– dispensent ou garantissent, dans les deux premiers cycles et le troisième cycle de formation des amateurs, l’enseignement de deux des disciplines chorégraphiques visées par l’article L. 362-1 du code de l’éducation ainsi qu’un cycle d’enseignement professionnel initial dans au moins une de ces disciplines en cohérence avec le plan régional de développement des formations professionnelles ;
– accompagnent la constitution et l’activité de groupes chorégraphiques amateurs, notamment en facilitant leur accès à des espaces de travail par le moyen de conventions ;
– participent à la mise en place des classes à horaires aménagés.

3°) Lorsque les établissements ont choisi l’art dramatique comme l’une des deux spécialités et lorsque le cycle d’enseignement professionnel initial est assuré ou garanti, les établissements organisent :
– le tutorat des projets personnels, individuels et collectifs, inscrits dans le cursus des élèves ;
– la rencontre régulière de diverses esthétiques, notamment par des ateliers animés par des artistes intervenants. »

Invitations gratuites à télécharger pour Musicora les 5, 6 et 7 février

musicora 2016

Visitez le salon Musicora dont Marianne James sera la marraine cette année.

La FNAPEC sera présente à Musicora !

Conférence-atelier co-organisé avec le CANOPÉEA : « Apprentissages artistiques : imaginons ensemble de nouvelles Formes ! », concerts et dédicaces de lauréats des précédentes éditions du Concours Musiques d’Ensemble organisé par la FNAPEC…
Grâce à notre adhésion à la FNAPEC, vous bénéficiez d’invitations gratuites.
Voici le code vous permettant d’accéder à vos invitations  pour Musicora : fnapec2016

Quelques informations sur les invitations :
– Ce code est utilisable jusqu’au 15 janvier 2016
– Le nombre d’invitations est illimité
– Les invitations doivent être réservées une par une, de manière nominative
– Une invitation équivaut à une entrée individuelle, pour l’un des trois jours du salon (toute sortie est définitive)

Pour obtenir vos invitations cliquez ici pour la marche à suivre.